Depuis 2010, les communautés Emmaüs  bénéficient du statut OACAS (Organisme d’accueil communautaire et d’activités solidaires) qui reconnaît officiellement une qualité de travailleur solidaire aux compagnes et compagnons et leur garantit l’accès aux droits à la santé (couverture universelle complémentaire CMU-C) et à la retraite. La communauté cotise pour eux à l’URSSAF à hauteur de 40 % du SMIC. Une reconnaissance pour laquelle l’abbé Pierre s’est battu tout au long de sa vie.  Cet accord entre l’Etat et Emmaüs France prévoit notamment de favoriser les droits à la formation des compagnons et leurs parcours en insertion professionnelle